retour au portail L'organisation retour au portail

Une hiérarchie militaire

      L'ordre des templiers s'appuie en premier lieu sur une hiérarchie bien établie. Du grand maitre au simple frère, on trouve comme dans toute armée, une déclinaison des grades. Ainsi après le maitre qui se trouve au sommet, il y a le sénéchal puis le maréchal, viennent ensuite les commandeurs de provinces les commandeurs des maisons, les chevaliers, les sergents et écuyers, les casaliers (ayant la charge des fermes), les hommes de troupes auxiliaires (les turcoples), les chapelains et pour finir les frères de métiers.

      Cette hiérarchie imposa donc un "uniforme". Les chevaliers étaient vêtus de blanc alors que les frères sergents, chapelains, et écuyers l'étaient de noir, cependant tous portaient la croix rouge de l'ordre au bras gauche, signe accordé par le pape Eugène III en 1146 . Le trousseau ainsi que les armes étaient donc imposés. Grace à cette hiérarchie bien établie, l'ordre obtint un bon nombre de victoires militaires, lors de nombreuses batailles.

De Hugues de Payns le premier, à Jacques de Molay le dernier, il y eut 23 grands maitres de l'ordre.

La vie quotidienne

       Outre la participation aux prières et aux offices célébrés par les châtelains, chaque membre avait à son niveau les tâches lui incombant. Ainsi les chevaliers passaient l'essentiel de leurs journées à l'entrainement au combat dans les commanderies, l'objectif étant la défense de la terre sainte.

L'organisation géographique

       C'est une véritable toile que les templiers tissèrent durant près de 2 siècles à travers toute l'europe. De commanderies en possessions diverses, au plus fort de l'ordre vers 1250, ils possédaient plus de 3460 châteaux, forteresses, et maisons auxquelles il faut ajouter 9000 commanderies, l'ensemble réparti sur 19 provinces et sous provinces, couvrant la quasi totalité de la chrétienté.
       Rien qu'à Jérusalem il y a 2 couvents avec 350 chevaliers et environ 1200 sergents. L'ordre possède son propre port à Saint Jean d'Acre, tandis que la maison mère se situe à Paris à partir de l'an 1140 dans la commanderie de la Villeneuve et constitue un enclos fortifié qui abrita même l'homme à qui les templiers ont du leur perte : le roi Philippe le Bel.

retour au portail ....................cliquez la carte !!...................... retour au portail
[Le contexte ] [ L'oeuvre ] [ Le réglement ]

cliquez svp !!